ICGQ
Retour à la page d'accueil | English

Gala Gutenberg 2017

 

Montréal, lundi le 30 mai 2016 Le Comité du Gutenberg est heureux d’annoncer la nomination de Patrick Choquet au poste de Président du Gutenberg 2017.

« Quelques semaines après le 34e Gala, c’est avec fierté que je remets le flambeau à un homme exemplaire de notre Industrie et passionné du métier : Monsieur Patrick Choquet, Président de Gravure Choquet», annonce avec plaisir Louise Kralka, Vice-présidente ventes et marketing, PDI et Présidente du Gala Gutenberg 2016.

« Dans l’industrie depuis plus de 30 ans, homme connu et respecté, il s’implique et participe au Gutenberg depuis des décennies, apporte toujours une aide précieuse aux finissants des programmes de notre milieu, ouvre les portes de son atelier à tous. C’est un passionné !Il représente également un maillon de la chaine graphique qui permet d’ajouter ce grand plus, qui ennoblit les imprimés.» souligne Madame Kralka.

Patrick est tout indiqué pour chapeauter le Gutenberg 2017 et apporter encore une fois, de la crédibilité à cet événement rassembleur. Le Comité organisateur est unanime: nous croyons que son énergie et sa grande foi en notre belle Industrie, contribuera à mettre de l’avant tous les volets de notre secteur d’activités » ajoute-t-elle.

« Je suis touché et privilégié de représenter cet évènement unique! Je crois fermement que l’industrie graphique, tous procédés confondus, fait un travail extraordinaire afin de produire l’effet escompté, soit de transmettre de l’information, véhiculer un message et influencer le comportement des gens. Notre Industrie met à profit le design d’ici et l’image de notre société. Tout cela fait en sorte qu’il est agréable d’imprimer et de façonner des projets de toutes sortes et nous permet d’œuvrer dans un secteur en constante évolution. C’est passionnant et divertissant! » ajoute avec enthousiasme Monsieur Choquet.

« Le Gutenberg a repris ses lettres de noblesse. Grâce à la collaboration exceptionnelle des commanditaires, des partenaires de production imprimée et à l’enthousiasme des participants, le Comité organisateur, qui s’est grandement investi depuis quatre ans, est prêt à célébrer le 35e Gutenberg! » conclut-il.

 

Le Gutenberg :
Le Concours s’adresse à tous les joueurs de l’Industrie de l’imprimé et à l’ensemble du Québec. Du petit au grand joueur, les défis sont réels pour tous et ce, peu importe la situation géographique ou la taille de l’entreprise. Emballage, flexographie, grand format, offset, numérique, découpe, laminage, finition, reliure, ennoblissement de toutes sortes bref, peu importe votre champ d’expertise, participez et soyez fiers de vos créations.

N'hésitez pas à communiquer avec le Comité.
Vos commentaires et vos idées sont les bienvenus.

Résultats du Concours 2016 en images et en vidéos au http://galagutenberg.ca

-30-

Informations : Hélène Pageau
Membre du Comité Gutenberg
514-389-5061
Poste 238
helene.pageau@i-ci.ca

____________________________________________________________________

 

Un monde sans imprimés, vous y croyez ?

 

Communiqué de presse – pour diffusion immédiate : L’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI) présente la cinquième édition de la grande Campagne de sensibilisation.

La campagne permettra de sensibiliser le grand public à l’omniprésence de l’imprimé et à encourager la relève à faire carrière dans ce domaine.

 

Montréal, le 11 février 2016 – Afin de sensibiliser le grand public à l’importance de l’imprimé, l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI) lance cette semaine, la cinquième édition de cette grande offensive publicitaire. Sous le thème Un monde sans imprimés, vous y croyez ?, le message sera diffusé dans les Hebdos TC Transcontinental, dans le Journal Métro, dans les Hebdos de VIVA Media, ainsi qu’avec l’appui de plusieurs hebdos régionaux. Ce qui portera la visibilité de la Campagne à plusieurs millions de copies imprimées en circulation.

« Nous sommes très fiers de constater que les grands joueurs de l’Industrie travaillent ensemble à la réussite de ce projet d’envergure, tous conscient que l’imprimé demeure le véhicule idéal d’une bonne communication, explique Hélène Pageau, directrice du marketing, conférences et évènements à l’ICI et instigatrice du projet. Le Collège Ahuntsic, le Comité sectoriel en communications graphiques, l’Association technique des flexographes et fabricants d’emballages du Québec (ATFFEQ), l’Association québécoise de l’industrie de l’imprimé (AQII), Imprimerie Ste-Julie, Kayjon, L’Empreinte et Solisco ont tous emboité le pas. Leur implication et leur soutien sont indissociables de la réussite de cette campagne. L’imprimé est omniprésent! Nous souhaitons sensibiliser le grand public à son environnement immédiat et à l’importance qu’il joue dans leur quotidien. »

« Rappelons que l’objectif principal de cette Campagne est de promouvoir les carrières de l’imprimé et de redorer l’image de notre Industrie. Les quatre premiers volets (depuis 2012), ont suscités un vif intérêt auprès du grand public résultant entre autres, en une augmentation du taux d’inscriptions aux cours reliés au domaine de l’imprimerie. Les nouvelles technologies et systèmes informatisés, les imprimés intelligents ou organiques tel l’affichage dynamique, font de ce métier, un créneau d’avenir. Nos entreprises doivent pouvoir compter sur une relève en nombre suffisant et ce, rapidement, ajoute André Dion, directeur général de l’ICI. »

« Afin de répondre aux nouvelles exigences du marché de l’imprimé, un nouveau programme de formation a débuté en aout 2015. Une importante mise à jour, en lien avec les avancées technologiques de notre Industrie, permettra aux étudiants de Techniques de l’impression d’être des leaders dans le domaine. La formation approfondira davantage le volet des presses numériques, de la flexographie et de l’emballage ainsi que les presses multiprocédés qui, on le sait, est en constante croissance, nous explique Robert Legal, enseignant en techniques de l’impression du Collège Ahuntsic. »

« Outre le volet imprimé de la Campagne, le site carrieresenimprimerie.com nous offre bien sûr, de l’information sur les carrières dans le domaine de l’imprimé, mais également sur notre engagement au niveau du développement durable et aussi une foule de liens vers de l’information pertinente sur notre industrie. Nous pourrons aussi visionner quelques capsules et télécharger le visuel représentant la Campagne ajoute Hélène Pageau. »

Pour suivre la campagne, consultez le site Internet au :http://carrieresenimprimerie.com


CRÉDITS:
Conception: Daniel Lévesque
Photographe: Alain Gauvin, Imagine Photographie

 

- 30 -
Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d’entrevue :
                                                                                        
Hélène Pageau
Directrice du marketing, conférences et événements
Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI)
514-389-5061 poste 238
helene.pageau@i-ci.ca
   

 

____________________________________________________________________

 

Sans imprimeur, le monde perd de sa saveur

Communiqué de presse – pour diffusion immédiate : L’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI) présente la quatrième édition de la grande Campagne de sensibilisation
La campagne permettra de sensibiliser le grand public à l’omniprésence de l’imprimé et à encourager la relève à faire carrière dans ce domaine.


Montréal, le 11 février 2015 – Afin de sensibiliser le grand public à l’importance de l’imprimé, l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI) lance cette semaine, la quatrième édition de cette grande offensive publicitaire. Sous le thème Sans imprimeur, le monde perd de sa saveur, le message sera diffusé dans les Hebdos TC Transcontinental, dans le Journal Métro, dans les Hebdos de VIVA Media, dans ceux de Hebdos Québec, organisme qui regroupe plus de 30 hebdos indépendants ainsi qu’avec l’appui des Éditions Rogers, qui nous permettra de rejoindre plus de 330 000 abonnés via les magazines Loulou, Châtelaine et L’Actualité. Ce qui portera la visibilité de la Campagne à plusieurs millions de copies imprimées en circulation.

« Nous sommes très fiers de constater que les grands joueurs de l’Industrie travaillent ensemble à la réussite de ce projet d’envergure, tous conscient que l’imprimé demeure le véhicule idéal d’une bonne communication, explique Hélène Pageau, directrice du marketing, conférences et évènements à l’ICI et instigatrice du projet. Le Collège Ahuntsic, le Comité sectoriel en communications graphiques, l’Association technique des flexographes et fabricants d’emballages du Québec (ATFFEQ), l’Association québécoise de l’industrie de l’imprimé (AQII),
FP Innovations, Imprimerie FL Chicoine, Imprimerie FL Web, Imprimerie Ste-Julie, Kayjon, L’Empreinte, Graphiscan, Solisco, Tembec-Kallima, ont tous emboité le pas. Leur implication et leur soutien sont indissociables de la réussite de cette campagne. L’imprimé est omniprésent! Nous souhaitons sensibiliser le grand public à son environnement immédiat et à l’importance qu’il joue dans leur quotidien. »

L’agence de publicité Les Évadés, a démontré un grand sens créatif et toute l’équipe impliquée dans l’élaboration de la campagne s’est dévouée à la réussite de ce mandat et ce,  jusque dans les moindres détails. « Une offensive sur les réseaux sociaux a été ajoutée à la démarche cette année et ce, grâce à l’inestimable collaboration des Évadés, explique Hélène Pageau. »
  
« Rappelons que l’objectif principal de cette Campagne est de promouvoir les carrières de l’imprimé et de redorer l’image de notre Industrie. Les trois premiers volets (depuis 2012), ont suscités un vif intérêt auprès du grand public résultant entre autres, en une augmentation du taux d’inscriptions aux cours reliés au domaine de l’imprimerie. Les nouvelles technologies et systèmes informatisés, les imprimés intelligents ou organiques tel l’affichage dynamique, font de ce métier,  un créneau d’avenir. Nos entreprises doivent pouvoir compter sur une relève en nombre suffisant et ce, rapidement, ajoute André Dion, directeur général de l’ICI. »
« Afin de répondre aux nouvelles exigences du marché de l’imprimé, un nouveau programme de formation débutera dès aout 2015. Une importante mise à jour, en lien avec les avancées technologiques de notre Industrie, permettra aux étudiants de Techniques de l’impression d’être des leaders dans le domaine. La formation approfondira davantage le volet flexographie et emballage ainsi que les presses multiprocédés qui, on le sait, est en constante croissance, nous explique Robert Legal, enseignant en techniques de l’impression du Collège Ahuntsic. »
« Outre le volet imprimé de la Campagne, le site carrieresenimprimerie.com nous offre bien sûr, de l’information sur les carrières dans le domaine de l’imprimé, mais également sur notre engagement au niveau du développement durable et aussi une foule de liens vers de l’information pertinente sur notre industrie. Nous pourrons aussi visionner quelques capsules et télécharger le visuel représentant la Campagne ajoute Hélène Pageau. »
Pour suivre la campagne, consultez le  site Internet au : http://carrieresenimprimerie.com

 

CRÉDITS:
Agence: Les Évadés
Photographe: Alain Desjean

À propos de l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI)
L’Institut est un centre intégré d’innovation et d’expertise en communications graphiques et en imprimabilité qui supporte activement les entreprises et leurs employés dans leur évolution technologique et commerciale.

Notre équipe est en mesure d’observer, d’écouter, d’analyser et de recommander des solutions aux entreprises: besoin de formation, d’amélioration de la productivité, de nouveaux matériaux ou de consommables, l’ICI est un centre de ressources pour l’Industrie. Peu importe le secteur d’activité, nous sommes là pour supporter, solutionner, innover, former et informer le marché des communications graphiques imprimées. L’Institut est également le CCTT (Centre Collégial de Transfert de Technologies) du Collège Ahuntsic.

- 30 -
Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d’entrevue :
                                                                                        
Hélène Pageau
Directrice du marketing, conférences et événements
Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI)
514-389-5061 poste 238
helene.pageau@i-ci.ca
   

 

____________________________________________________________________

 

Jeudi 6 novembre 2014 Invitation aux médias


COMMUNIQUÉ : L’ICI inaugure officiellement sa nouvelle presse hybride multiprocédé, unique au Canada.

 

Montréal, le 6 novembre 2014 – C’est devant un groupe de dignitaires, de collaborateurs et de partenaires de longue date, que l’inauguration officielle de la nouvelle presse hybride multiprocédé a lieu ce matin à 10h30, à l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité.
Rappelons qu’il y a un an, l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI) annonçait que la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) et le ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE) octroyaient chacun une contribution financière de 800 000 $ pour l’achat d’une presse rotative hybride dédiée au développement d’imprimés intelligents (électroniques et non électroniques).
Le Conseil national de recherches (CNRC) travaille de concert avec les autres acteurs de l’écosystème canadien en électronique imprimable et a notamment établi une collaboration très étroite avec l’ICI de façon à maximiser les synergies et faciliter les succès commerciaux canadiens sur les marchés mondiaux. Le CNRC a appuyé financièrement l’acquisition de la nouvelle presse multifonctionnelle de l’Institut et se réjouit qu’une capacité aussi unique soit disponible au Canada pour soutenir l’émergence d’une grappe technologique nationale forte dans ce domaine.

 

« Aujourd’hui marque le début d’une nouvelle ère pour l’Institut. Il y a déjà plus de sept années, l’ICI a commencé ses premiers projets impliquant les nanotechnologies dans les procédés d’impression. D’année en année, ces activités n’ont cessé de croître pour culminer par l’arrivée de notre nouvelle presse hybride, un investissement de 2,3 millions de dollars, le plus important de notre histoire. Celle-ci deviendra la pierre angulaire de notre futur développement, principalement au niveau des imprimés intelligents,» explique Jean Denault, président du conseil d’administration de l’ICI.

 

« L’imprimerie est une plate-forme manufacturière à très bas coût et très versatile. La convergence de l’imprimerie avec la micro-électronique va créer des occasions d’affaires majeures pour nos entreprises au cours des prochaines années. Cette nouvelle presse hybride nous permettra d’industrialiser la production de ces nouveaux produits au profit des entreprises canadiennes. Ce nouvel équipement, combiné à l’expertise en imprimabilité et en formulation des encres, permet dorénavant à l’ICI d’offrir un service unique aux imprimeurs, mais aussi à tout industriel désirant développer des applications imprimées électroniques ou fonctionnelles, » a affirmé André Dion, directeur général de l’ICI. Il ajoute : « Avec ses unités interchangeables, rotogravure, flexographie et sérigraphie, ainsi que la qualité de son registre (50 microns), cette presse est unique au Canada ! »


Benoit Pagé, directeur général du Collège Ahuntsic, ajoute : « Depuis ses tout débuts, le Collège Ahuntsic a été le principal centre de formation pour l’industrie de l’imprimerie. Avec l’avènement de l’électronique imprimable, cette industrie aura, plus que jamais, des besoins en main-d’œuvre hautement qualifiée. Grâce à cette nouvelle presse, nos étudiants auront maintenant accès à une technologie de pointe et sauront répondre aux attentes des employeurs dans les années futures. »


« Nous soutenons avec fierté ce projet qui illustre fort bien la capacité d'innover et d'établir des partenariats fructueux avec le secteur privé, a soutenu M. Jacques Daoust, ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations. Cette nouvelle technologie de pointe permettra d’accroître la compétitivité dans un secteur de pointe et de maintenir le Québec parmi les sociétés les plus innovantes. »


« Les collèges jouent un rôle important dans l’écosystème canadien d’innovation, » a déclaré Gilles G. Patry, président-directeur général de la FCI. « La FCI permet aux collèges d’acquérir l’infrastructure de recherche de pointe pour mener des travaux de recherche appliquée de haut niveau. Cette nouvelle presse ne fait pas exception, en aidant à renforcer la réputation de l'Institut en tant que chef de file dans l'industrie de l’impression non seulement dans cette communauté, mais au Canada. »


Pour un coût d’acquisition de 2,3 millions $, cette presse, la première au Canada, sera financée en partie par la Fondation canadienne de l’innovation et par le MEIE, et en partie par l’ICI et ses partenaires.


- 30 -


Profil de l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI) L’Institut est un centre intégré d’innovation et d’expertise en communications graphiques et en imprimabilité qui supporte activement les entreprises et leurs employés dans leur évolution technologique et commerciale. L’Institut est également le CCTT (Centre Collégial de Transfert de Technologies) du Collège Ahuntsic.
www.i-ci.ca


Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d’entrevue :
André Dion, Directeur général, Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI)
andre.dion@i-ci.ca 514-389-5061 poste 240


Profil du Collège Ahuntsic Depuis plus de 45 ans, le Collège Ahuntsic – le grand cégep de Montréal – est reconnu pour ses programmes de pointe, la qualité de son enseignement, ses équipements modernes et le dynamisme de sa vie étudiante. La riche carte de programmes du Collège Ahuntsic comprend trois programmes préuniversitaires et 23 programmes techniques. Le Collège accueille des étudiants de toutes les régions du Québec et d’ailleurs. Plus de 7 500 d’entre eux poursuivent des études à temps plein et quelque 2 000 autres étudient à temps partiel. Les étudiants qui choisissent le Collège Ahuntsic sont assurés d’y recevoir une formation d’excellence, reconnue par les entreprises québécoises, canadiennes et internationales.


Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d’entrevue :
Benoit Pagé, Directeur général, Collège Ahuntsic
514-389-5921 poste 2110

 

 

____________________________________________________________________

 

Montréal, mercredi 23 avril 2014, les Gutenberg font salle comble à la Tohu! 


www.galagutenberg.ca

Hier soir avait lieu à la Tohu, le 32ème Gala Gutenberg. Plus de 300 adeptes ont célébré La Victoire de l’imprimé !
Depuis maintenant 32 ans, le Gala Gutenberg s’avère l’évènement par excellence de l’industrie de l’imprimé. Il souligne le talent, la créativité et le savoir-faire de ses artisans.

« En 2013, le Comité a tout simplement réinventé les règles du jeu, en mettant davantage l’accent sur l’expertise des artisans et sur leur savoir-faire, et ce, en valorisant les défis techniques et l’innovation. Ce concours repousse les limites du possible, et répond aux défis soulevés par le talent et la créativité des entreprises, des agences de communication et des acheteurs d’imprimés du Québec, et ce, indépendamment de la taille des entreprises. Et cette année, notre Industrie a encore une fois démontré qu’elle tient à ce grand évènement! », mentionne Marilène Fournier, Vice-présidente Production, Imprimerie Ste-Julie et Présidente du Gutenberg 2014.

En cette magnifique soirée de Gala, 14 trophées ont été remis aux fiers lauréats. De plus, le Gutenberg Hommage, présenté par Rémi Marcoux, Fondateur de TC Transcontinental,  a souligné la contribution et le parcours professionnel exceptionnel de Cam Gentile, président sortant du conseil d’administration de l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI) depuis plus de 17 ans.  « Cam était un excellent leader, très organisé et très respectueux des gens. Un homme avec de belles valeurs personnelles qu'il savait traduire dans toutes ses actions » mentionne monsieur Marcoux.

 

Prêts à célébrer la Victoire !

 

« Toujours à l’écoute de notre Industrie, le Comité du Gutenberg a le plaisir de vous annoncer une toute nouvelle catégorie pour le Concours 2015 : ENNOBLISSEMENT DE L’IMPRIMÉ! Cette nouvelle catégorie, Défi technique ou Défi innovation, s’adresse à tout projet qui a eu recours à une ou plusieurs techniques complémentaires; découpe, gaufrage, vernis, laminage, finition, bref, toutes ces fantastiques étapes qui ajoutent un grand plus à l’imprimé », note Robert Legal, enseignant en techniques de l’impression au Collège Ahuntsic et responsable du Jury.

« Les pièces provenant du domaine de l’emballage et de la flexo ont pris une place importante cette année. L’intérêt pour le Concours et le Gala se développe rapidement et nous en sommes très heureux » ajoute Michel Beaulieu, Heidelberg, membre du comité organisateur.
  
« Le Comité a travaillé très fort afin de préparer cette grande Célébration de la Victoire et a eu le privilège d’obtenir l’appui de nombreux commanditaires dont Cascades, Unisource, FujiFilm et OptiPrint, AGFA, Domtar, ESKO, Heidelberg, KBR et SRAMAG ainsi que de plusieurs intervenants de l’Industrie », ajoutent Bruno Laplante de AGFA, André Goyette de Imprimerie Contact et Luc Janson de L’Empreinte, tous trois membres du Comité organisateur.

« Les résultats parlent d’eux-mêmes. De nouvelles entreprises, de moyennes et petites tailles, ont démontré leur savoir-faire et leur grand sens de l’innovation. Le Comité est heureux de découvrir parmi les nouveaux adeptes du Concours, des entreprises œuvrant dans les productions « grand format », ainsi que dans les procédés flexographiques ou même artisanaux. Ces entreprises, fières de leurs réalisations, ont présenté des pièces fort originales, innovantes et avec de hauts défis techniques. Prochain défi ? Inciter encore plus les entreprises des régions plus éloignées à participer ! », ajoute Marilène Fournier.

« Cette année, nous avons senti l’engouement pour le Concours dès les premières semaines de diffusion. Et que dire de la participation au Gala! Notre grande récompense est le taux de participation au Concours et cette magnifique soirée que  tous et chacun ont très appréciée », ajoute avec enthousiasme, Hélène Pageau, Directrice Marketing, Conférences et Événements à l’ICI et membre du Comité organisateur. « Et nous sommes déjà à promouvoir Le Concours Gutenberg 2015 ! Célébrez la Victoire avec nous en y participant et n’hésitez pas à communiquer avec le Comité ! Vos commentaires et vos idées sont les bienvenus », conclu Mme Pageau.

Pour des images et pour tous les résultats de Concours 2014 : www.galagutenberg.ca

-30-

Informations :
Hélène Pageau, Directrice Marketing, Conférences et Évènements
Membre du Comité Gutenberg 2013-2015
Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI)  514-389-5061 poste 238 helene.pageau@i-ci.ca 

   

____________________________________________________________________

 

L’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI) présente la troisième édition de la grande Campagne de sensibilisation


La campagne permettra de sensibiliser le grand public à l’omniprésence de l’imprimé et à encourager la relève à faire carrière dans ce domaine.


Montréal, le 28 janvier 2014 – Afin de sensibiliser le grand public à l’importance de l’imprimé, l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI) lance aujourd’hui, la troisième édition de cette grande offensive publicitaire. Sous le thème Pas d’imprimeur, pas d’impression, le message sera diffusé sur une période de trois semaines dans plus de quarante Hebdos, dans le Journal Métro ainsi que dans le Journal Les Affaires et ce, grâce à la collaboration de TC. Transcontinental. Une fois de plus, nous avons obtenu la participation des Hebdos du Suroît, de Hebdos Québec, organisme qui regroupe plus de 30 hebdos indépendants ainsi que l’appui des Éditions Rogers, qui nous permettra de rejoindre plus de 330 000 abonnés via les magazines Loulou, Châtelaine et L’Actualité. Ce qui portera la visibilité de la Campagne à plus de 20 millions de copies imprimées en circulation.

 

« Nous sommes très fiers de constater que les grands joueurs de l’Industrie travaillent ensemble à la réussite de ce projet d’envergure, tous conscient que l’imprimé demeure le véhicule idéal d’une bonne communication, explique Hélène Pageau, directrice du marketing, conférences et évènements à l’ICI et instigatrice du projet. Le Collège Ahuntsic, le Comité sectoriel en communications graphiques, Imprimerie L’Empreinte, Imprimerie Précigrafik, Imprimerie Ste-Julie, PDI, Spicers, l’Association technique des flexographes et fabricants d’emballages du Québec (ATFFEQ) et l’Association québécoise de l’industrie de l’imprimé (AQII) ont rapidement emboité le pas. Leur implication et leur soutien sont indissociables de la réussite de cette campagne. L’imprimé est omniprésent! Nous souhaitons sensibiliser le grand public à son environnement immédiat et à l’importance qu’il joue dans leur quotidien. »

 

L’agence de publicité Les Évadés, a démontré un grand sens créatif, allant au-delà de nos attentes et toute l’équipe impliquée dans l’élaboration de la campagne s’est dévouée à la réussite de ce mandat et ce,  jusque dans les moindres détails.  «Étant donné la nature de notre travail, c'est avec grand plaisir et grande implication que nous avons accepté de participer à cette campagne. L'imprimerie est plus vivante que jamais et nous devons mettre en lumière les avantages de ce métier pour en assurer la pérennité. » ajoute Jack Latulippe, Directeur de la création, Agence Les Évadés. 
  
« Rappelons que l’objectif principal de cette Campagne est de promouvoir les carrières de l’imprimé et de redorer l’image de notre Industrie. Les deux premiers volets (2012 et 2013), ont suscités un vif intérêt auprès du grand public résultant entre autres, en une augmentation du taux d’inscriptions aux cours reliés au domaine de l’imprimerie. Les nouvelles technologies et systèmes informatisés, les imprimés intelligents ou organiques tel l’affichage dynamique, font de ce métier,  un créneau d’avenir. Nos entreprises doivent pouvoir compter sur une relève en nombre suffisant et ce, rapidement, ajoute André Dion, directeur général de l’ICI. »


« Le Collège Ahuntsic reçoit chaque année, plus de 50 offres d’emplois, de très bons emplois, dans toutes les spécialités de l’impression, ainsi que de nombreux postes en gestion de projet. Ces offres s’adressent à tous les finissants (tes) peu importe leur année de graduation, tous reçoivent l’offre d’emploi via courriel. Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à la demande, faute de relève nous explique Robert Legal, enseignant en techniques de l’impression du Collège Ahuntsic. »


« Outre le volet imprimé de la Campagne, le site carrieresenimprimerie.com nous offre bien sûr, de l’information sur les carrières dans le domaine de l’imprimé, mais également sur notre engagement au niveau du développement durable et aussi une foule de liens vers de l’information pertinente sur notre industrie. Nous pourrons aussi visionner quelques capsules et télécharger les trois visuels représentant la Campagne. De plus, une foule de témoignages provenant de notre Industrie, seront diffusés afin d’accroitre le processus de sensibilisation ajoute Hélène Pageau. »


Pour suivre la campagne, consultez le  site Internet au : http://carrieresenimprimerie.com

 

CRÉDITS:
Agence: Les Évadés
Photographe: Martin Girard – Studio Shoot

 

À propos de l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI)


L’Institut est un centre intégré d’innovation et d’expertise en communications graphiques et en imprimabilité qui supporte activement les entreprises et leurs employés dans leur évolution technologique et commerciale.

 

Notre équipe est en mesure d’observer, d’écouter, d’analyser et de recommander des solutions aux entreprises: besoin de formation, d’amélioration de la productivité, de nouveaux matériaux ou de consommables, l’ICI est un centre de ressources pour l’Industrie. Peu importe le secteur d’activité, nous sommes là pour supporter, solutionner, innover, former et informer le marché des communications graphiques imprimées. L’Institut est également le CCTT (Centre Collégial de Transfert de Technologies) du Collège Ahuntsic.

 

- 30 -
Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d’entrevue :

Hélène Pageau
Directrice du marketing, conférences et événements
Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI)
514-389-5061 poste 238
helene.pageau@i-ci.ca

 

Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse en format PDF
   

 

____________________________________________________________________

 

 

Montréal, 7 novembre 2013 — L’Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ) modifie son nom et son image, et devient l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI).


L’ICGQ est le fruit d’une étroite collaboration entre le Collège Ahuntsic et le secteur des industries graphiques du Québec. Mis sur pied il y a maintenant 17 ans grâce à des investissements de 9 millions de dollars de l’industrie et de 6 millions de dollars des différents paliers de gouvernement, l’ICGQ a connu de nombreuses transformations au cours de son histoire, un peu à l’image de l’industrie qu’il dessert.


Depuis le démarrage des activités de l’Institut, beaucoup d’entreprises, dans le secteur des industries et des communications graphiques, lui ont fait appel pour résoudre des problèmes d’imprimabilité. Au cours des dernières années, ce phénomène, qui n’était qu’au départ anecdotique, s’est amplifié, se traduisant désormais par une diversification significative des activités de l’Institut.


Unique centre possédant une expertise de pointe en imprimabilité au Canada, l’ICGQ a ainsi réalisé des mandats avec des fabricants de revêtements de plancher, d’aliments, de papiers peints, de revêtements de toutes sortes, etc. Ses activités n’ont cessé de croitre au cours des dernières années.


« Devant les perspectives de croissance exponentielle de ce nouveau secteur d’activité, une modification de notre nom et de notre mission devenait impérative, pour mieux refléter ce que nous sommes maintenant et vers où nous nous dirigeons », note André Dion, directeur général de l’ICGQ.


C’est pourquoi l’Institut des communications graphiques du Québec devient l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité (ICI).


« La couleur rouge s’imposait d’elle-même, car elle représente la force unissant l’Institut et le Collège Ahuntsic, qui, désormais, utilise le rouge pour sa nouvelle signature. De plus, c’est une couleur chaleureuse, énergique, pénétrante et d’une certaine manière rassurante et enveloppante. On l’associe souvent à la créativité et à la communication, et elle est porteuse d’optimisme et d’ouverture d’esprit », mentionne Hélène Pageau, directrice marketing, conférences et évènements à l’Institut. La nouvelle signature visuelle de l’ICI a été développée par l’équipe du département de marketing de l’Institut, Jacqueline Ly, graphiste, et Marie-Ève Huppé, infographe, chapeautées par madame Pageau.


Notre mission :
L’Institut est un centre intégré d’innovation et d’expertise en communications graphiques et en imprimabilité qui supporte activement les entreprises et leurs employés dans leur évolution technologique et commerciale.


Nos coordonnées :
999, avenue Émile-Journault Est
Montréal (Québec) H2M 2E2 Canada
Téléphone : 514 389-5061 Télécopieur : 514 389-5840
Courriel : information@i-ci.ca
www.i-ci.ca
Information : André Dion, directeur général : andre.dion@i-ci.ca

 

-30-

 

 

Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse en format PDF

 

 

________________________________________________________________________________________

 

Quand l’avenir donne bonne impression…


Tous les jours, dans tous les domaines de l’activité humaine, on retrouve des oracles qui prédisent l’avenir. La plupart du temps, on publie dans les imprimés des scénarios catastrophes qui annoncent la fin d’habitudes ancrées. De la sorte, lors de l’introduction des magnétoscopes, on a annoncé la fin du cinéma. Non seulement cela ne s’est pas produit, mais les copies des films projetés en salle sont devenues des produits dérivés. Ces dernières années, plusieurs ont prédit la fin de l’imprimé. On retrouve régulièrement des opinions allant dans ce sens sous la plume de chroniqueurs ou de journalistes. La réalité est pourtant fort différente pour le monde de l’imprimé et des communications graphiques.


Le monde de l’imprimé : une industrie en mutation et un monde d’innovations


On ne compte plus les innovations et les mutations des industries œuvrant dans le secteur de l’imprimé et des communications graphiques. Soit dit en passant, une industrie de grande importance au Québec avec ses 2 241 entreprises et ses 42 320 emplois. Certes, depuis 2008, le secteur a connu une baisse du nombre d’emplois qui se chiffre à 20 %, mais plutôt que de témoigner du déclin de l’industrie, cela témoigne du dynamisme de l’innovation de ce secteur où la mécanisation et l’informatisation des procédés de production viennent améliorer la productivité et la capacité concurrentielle de notre industrie.


Depuis plusieurs années, ce secteur industriel compte de multiples innovations qui améliorent les produits fournis à ses divers marchés : mariage de plateformes, impression intégrant de nouvelles fonctionnalités électroniques, impression de puces NFC (Communication de champs rapprochés) qui remplace les codes à barres et les codes QR, utilisation de la nanocellulose cristalline qui est non toxique. Bref, le marché de l’imprimé est manifestement un marché d’avenir grâce à l’innovation et à la résilience du « bon vieux papier imprimé », un marché dont on peut estimer la valeur à plus de 300 milliards de dollars. Non seulement on n’assiste pas à son déclin, mais il va exploser : impression de puces, batteries, écrans, etc.


Le bon vieux papier pérenne…


Quant au papier, il est là pour rester. Malgré la multiplication des appareils intelligents et des publications en lignes de toute sorte, il n’y a pas encore de modèles d’affaires rentables pour des publications électroniques. Le papier est toujours important et il traverse les âges. À titre d’illustration, qui peut aujourd’hui se targuer de regarder des films Super 8 à la maison? La technologie est vite dépassée et nous n’avons plus de matériel pour les lire. Le papier quant à lui est intemporel et pérenne.


Cela d’ailleurs est confirmé par une étude récente de NADBANK, étude rendue publique le 22 octobre dernier, qui indique que les quotidiens sont toujours des marques fortes dans le monde des nouvelles, huit Canadiens sur dix les lisent chaque semaine, soit dans la version imprimée ou électronique. Dans la région de Montréal, 80 % des gens lisent un quotidien. Les lecteurs persistent à préférer les éditions imprimées; 73 % des adultes lisent au moins une édition imprimée d'un quotidien chaque semaine, 46 % chaque jour en semaine. Quant à eux, les magazines francophones sont lus par près de 500 000 Canadiens. La quantité de lecteurs par exemplaire a augmenté de 10 % nous renseigne l’étude du Print Measurement Bureau.


L’imprimé demeure toujours le mode de lecture préféré. On sait que lire à l’écran fatigue les yeux, la brochure corporative par exemple reste dans nos dossiers et ne disparaît pas soudainement de notre vue le jour où l’on décide de faire le ménage de sa boîte courriel. Cela explique probablement pourquoi la portée quotidienne et hebdomadaire des quotidiens demeure plus forte sur l’imprimé que sur le numérique. L’imprimé est encore là pour longtemps pour les imprimés d’information même si les stratégies hybrides comme celle du journal Le Devoir ou l’expérience de La Presse+ sont des stratégies qui semblent donner d’intéressants résultats et mousser le lectorat respectif de ces deux grands quotidiens de chez nous. Le Journal de Montréal vient lui aussi de faire le virage avec son édition électronique. S’il est vrai que l’industrie de l’imprimé doit continuellement s’adapter, il n’est pas dit que l’imprimé ait tiré sa révérence et que son heure ait sonné.


Produits d’emballage, règlementations nouvelles et tendances en hausse du marché


Cela est encore plus vrai pour d’autres types d’imprimés comme ceux des produits d’emballage ou de l’information aux consommateurs sur les produits. Une obligation qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Les besoins du marché qui doivent de plus en plus répondre à de nombreuses normes obligent l’industrie à innover afin de donner de plus en plus d’informations aux consommateurs. À titre d’exemple, des innovations comme les étiquettes à rabat. Les produits d’emballage ne doivent pas seulement protéger les produits comme contenants, mais ils doivent aussi être d’un esthétisme certain parce qu’ils sont parties intégrantes du marketing du produit. Il n’est donc pas étonnant de constater que selon les prévisions de la Printing industries research Association (PIRA), le marché mondial de l’emballage atteindra en 2016, 886 milliards de dollars canadiens soit une progression de 8 % par rapport à 2010 où il atteignait 727 milliards de dollars. On comprend mieux maintenant que les tendances du marché des produits d’emballages permettent à l’industrie des communications graphiques et de l’imprimé de muter afin de mieux répondre aux multiples besoins des différents clients desservis par l’industrie.


On retrouve dans le monde de l’emballage et de la présentation de produits beaucoup d’innovations qui touchent de nouveaux matériaux, l’amélioration de la qualité de l’impression et la réduction des coûts sont autant de phénomènes qui viennent orienter l’avenir de notre industrie.


Imprimé et communication graphique : un avenir prometteur


Non seulement le papier est-il là pour rester, mais c’est l’un des secteurs où l’on recycle le plus. C’est donc un des secteurs industriels les plus performants du point de vue d’une économie durable. Outre cet aspect, le secteur des communications graphiques possède un institut de recherche, l’Institut des Communications graphiques du Québec (ICGQ). Ce n’est pas tous les secteurs industriels qui peuvent se targuer de posséder un centre d’innovation et d’expertise de calibre mondial qui soutient de manière proactive l’industrie des communications graphiques. En avril dernier, cet Institut a annoncé l’acquisition d’une presse rotative hybride de 2,3 millions de dollars dédiée au développement d’imprimés intelligents tant électroniques que non électroniques.


On a aussi créé Impression 2020 pour encourager les entreprises à innover. Il y a aussi à Windsor au Québec d’importantes initiatives en matière de recherche de nanocellulose qui fera à terme une véritable révolution de l’industrie des pâtes et papier ou encore un autre projet concernant les encres électroluminescentes qui constituent une excellente alternative à la sérigraphie qui est très consommatrice d’énergie.


Comme l’indiquent ces quelques idées rapidement lancées, l’industrie de l’imprimé et des communications graphiques est vouée à un bel avenir et constitue un excellent choix de carrière pour notre jeunesse. D’ailleurs, au cours des trois prochaines années, il y aura des opportunités d’emploi dans le secteur des communications graphiques particulièrement dans le secteur de la flexographie. D’ici trois ans, 43 % des entreprises prévoient embaucher de nouveaux employés. On prévoit l’embauche de 6 107 nouveaux employés d’ici 2016. Nous sommes convaincus que l’avenir nous donnera raison et que nous continuerons à faire bonne impression…

 

Signataires :

Gilles Blais
Coprésident patronal
Stéphane Daigneault
Coprésident Syndical
Comité sectoriel de main-d’œuvre des communications graphiques du Québec

André Dion
Directeur général
Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité
Denis Leftakis
Président
Association québécoise de l’industrie de l’imprimé

Régent Bernier
Association Technique des Flexographes et Fabricants d'Emballage du Québec

 

_______________________________________________________________________________________

 

 

 

Montréal, mardi 30 avril 2013, la Révolution Gutenberg fait salle comble au Salon Urbain !
http://galagutenberg.ca

Hier soir avait lieu au chic Salon Urbain de la Place des Arts, le 31ème Gala Gutenberg. Victime du succès de cette grande Révolution, le Gala a fait salle comble en accueillant 200 adeptes de l’imprimé.

Depuis maintenant 31 ans, le Gala Gutenberg s’avère l’évènement par excellence de l’industrie de l’imprimé. Il souligne le talent, la créativité et le savoir-faire de ses artisans.

« Comme l’Industrie a beaucoup évolué ces dernières années, le Comité devait tenir compte des nouvelles technologies, des nouveaux substrats et consommables et de tous les procédés dits hybrides, qui combinent plusieurs procédés d’impression et d’ennoblissement de l’imprimé. L’édition 2013 a donc marqué un virage important par rapport aux années antérieures. Il nous fallait tout changer afin de raviver l’intérêt des artisans de notre industrie. Le nouveau Comité a tout revu : règlements, critères et processus d’évaluation des pièces, prestigieuse soirée de Gala, etc. Cette grande Révolution repousse les limites du possible, et répond aux défis soulevés par le talent et la créativité des entreprises, des agences de communication et des acheteurs d’imprimés du Québec, et ce, indépendamment de la taille des entreprises. Et c’était tout un défi ! », mentionne Luc Janson, Vice-Président Ventes et Marketing, L’Empreinte et Président du Gala Gutenberg 2013.

« Le Comité a tout simplement réinventé les règles du jeu, en mettant davantage l’accent sur l’expertise des artisans et sur leur savoir-faire, et ce, en valorisant les défis techniques et l’innovation. Les nombreuses catégories des précédents concours ont laissé place à six grandes familles de produits. Puis, afin de refléter notre nouvelle réalité, deux nouveaux volets ont été créés : le Défi Technique et le Défi Innovation », ajoute Robert Legal, enseignant en techniques de l’impression au Collège Ahuntsic et responsable du Jury.

En cette magnifique soirée de Gala, 14 trophées ont été remis aux fiers lauréats. De plus, le Gutenberg Hommage a souligné l’apport d’un Artisan des premiers jours, Christian Barbe, qui a tenu les rênes des Gutenberg depuis plus de vingt ans.

« Les résultats parlent d’eux-mêmes. La participation au Concours Gutenberg 2013 n’a jamais été aussi grande depuis plusieurs années. Et, mission accomplie, de nouvelles entreprises, de moyennes et petites tailles, ont démontré leur savoir-faire et leur grand sens de l’innovation. Le Comité est heureux de découvrir parmi les nouveaux adeptes du Concours, des entreprises œuvrant dans les productions « grand format », ainsi que dans les procédés flexographiques ou même artisanaux. Ces entreprises, fières de leurs réalisations, ont présenté des pièces fort originales, innovantes et avec de hauts défis techniques », conclu Monsieur Janson.

« Le Comité a travaillé très fort afin de préparer cette grande Révolution et a eu le privilège d’obtenir l’appui de nombreux commanditaires dont Cascades, Unisource, KBR, Enveloppe Concept, Domtar et Fujifilm, ainsi que de plusieurs intervenants de l’Industrie », ajoutent Bruno Laplante de Impression Paragraph et André Goyette de Imprimerie Contact, tous deux membres du Comité organisateur.

« Nous avons senti l’engouement pour la Révolution dès les premières semaines de la diffusion du Concours. Et que dire de la participation au Gala! Notre grande récompense est le taux de participation au Concours et cette magnifique soirée que tous et chacun ont très appréciée », ajoute avec enthousiasme, Hélène Pageau, Directrice Marketing et Événements à l’ICGQ et membre du Comité organisateur. « Et nous sommes déjà à promouvoir Le Gala Gutenberg 2014 qui aura lieu le mardi 29 avril 2014, à la Tohu! Célébrez la Victoire avec nous en participant au Concours et n’hésitez pas à communiquer avec le Comité ! Vos commentaires et vos idées sont les bienvenus », conclu Mme Pageau.

Détails du Concours 2014 et résultats du Concours 2013 :
http://galagutenberg.ca

-30-

________________________________________________________________________________________

 

 

L’ICGQ obtient un financement de 1,6 millions $ pour le développement d’imprimés intelligents.

Montréal, le 16 Avril 2013

 

L’Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ) est heureux d’annoncer que la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST) octroient chacun une contribution financière de 800 000$ pour l’achat d’une presse rotative hybride dédiée au développement d’imprimés intelligents (électroniques et non électroniques).

 

«Situés à la convergence de la micro-électronique – puissant outil de développement, mais très couteux – et de l'imprimerie traditionnelle – avec des coûts de production très bas –, les imprimés électroniques (IE) façonneront le monde de demain : les étiquettes intelligentes diminueront les coûts d'expédition et de manutention, les emballages intelligents amélioreront la sécurité des produits, etc. C'est ainsi que ce marché mondial, estimé à 340 milliards$ d'ici 20 ans, aura des retombées avoisinant les 3,2 milliards $ pour l'économie canadienne d'ici 10 ans et créera plus de 1 600 emplois directs et 6 000 indirects au Canada. L'enjeu consiste désormais à les produire à faible coût sur une plate-forme manufacturière efficace identifiée comme étant celle des imprimeurs. D'où le caractère crucial des projets de R&D conduits par la plateforme d'expertises financée en février 2012, «Impressions 2020», explique Christine Canet, directrice du département d’ingénierie de l’ICGQ.

 

«L’imprimerie est une plate-forme manufacturière à très bas coût et très versatile. La convergence de l’imprimerie avec la micro-électronique va créer des occasions d’affaires majeures pour nos entreprises au cours des prochaines années. Cette nouvelle presse hybride nous permettra d’industrialiser la production de ces nouveaux produits au profit des entreprises canadiennes», a affirmé André Dion, directeur général de l’ICGQ.

 

Luc Demers, directeur général du Collège Ahuntsic, ajoute : «Depuis ses tout débuts, le Collège Ahuntsic a été le principal centre de formation pour l’industrie de l’imprimerie. Avec l’avènement de l’électronique imprimable, cette industrie aura, plus que jamais, des besoins en main-d’œuvre hautement qualifiée. Grâce à cette nouvelle presse, nos étudiants auront maintenant accès à une technologie de pointe et sauront répondre aux attentes des employeurs dans les années futures.»

 

«Les collèges canadiens jouent un rôle important dans notre écosystème d’innovation national, a déclaré Gilles G. Patry, président-directeur général de la FCI. La FCI permet aux collèges d’acquérir l’infrastructure de recherche de pointe pour mener des travaux de recherche appliquée de haut niveau.»


«Actuellement se tiennent à Québec les Assises nationales de la recherche et de l’innovation. Ces Assises amèneront le gouvernement à mettre en place une Politique nationale de la recherche et de l’innovation. Cette Politique se veut représentative d’une société qui aspire à un Québec performant et reconnu à l’échelle nationale et internationale. Le Fonds collège-industrie pour l’innovation, qui vise à renforcer la capacité des collèges à soutenir l'innovation dans les entreprises, est un exemple inspirant pour la future Politique», a ajouté le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne.

 

Pour un coût d’acquisition de 2,3 millions$, cette presse, la première au Canada, sera financée en partie par la Fondation canadienne de l’innovation et par le MESRST, et en partie par l’ICGQ et ses partenaires.

 

- 30 -

 

Profil de l’Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ):

L’Institut des communications graphiques du Québec est un centre intégré d’innovation et d’expertise de calibre mondial qui supporte de manière proactive l’industrie des communications graphiques, ses partenaires et leurs employés dans leur évolution technologique et commerciale. L’Institut est également le CCTT (Centre Collégial de Transfert de Technologies) du Collège Ahuntsic.

 

Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d’entrevue:                            
André Dion, Directeur général, Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ)  

dion@icgq.qc.ca 514 389-5061 poste 240

 

Profil du Collège Ahuntsic:

Depuis plus de 45 ans, le Collège Ahuntsic – le grand cégep de Montréal – est reconnu pour ses programmes de pointe, la qualité de son enseignement, ses équipements modernes et le dynamisme de sa vie étudiante. La riche carte de programmes du Collège Ahuntsic comprend trois programmes préuniversitaires et 23 programmes techniques. Le Collège accueille des étudiants de toutes les régions du Québec et d’ailleurs. Plus de 7 500 d’entre eux poursuivent des études à temps plein et quelque 2 000 autres étudient à temps partiel. Les étudiants qui choisissent le Collège Ahuntsic sont assurés d’y recevoir une formation d’excellence, reconnue par les entreprises québécoises, canadiennes et internationales.

 

Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d’entrevue :
Luc Demers, Directeur général, Collège Ahuntsic
514-389-5921 poste 2110

 

Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse en format PDF

 

______________________________________________________________________________________________

 

 

 

L’Institut des communications graphiques du Québec présente la seconde édition de la grande campagne de sensibilisation

 

La campagne permettra de sensibiliser le grand public à l’omniprésence de l’imprimé et à encourager la relève à faire carrière dans ce domaine.

 

Montréal, le 5 février 2013 – Afin de sensibiliser le grand public à l’importance de l’imprimé, l’Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ) lance aujourd’hui, la seconde édition de cette grande offensive publicitaire. Sous le thème Un monde sans imprimé, ça n’existe pas, le message sera diffusé sur une période de trois semaines dans plus de quarante Hebdos, dans le Journal Métro ainsi que dans le Journal Les Affaires et ce, grâce à la collaboration de TC. Transcontinental. De plus, cette année, nous avons également obtenu la participation des Hebdos du Suroît, de Hebdos Québec, organisme qui regroupe plus de 30 hebdos indépendants ainsi que l’appui des Éditions Rogers, qui nous permettra de rejoindre plus de 330 000 abonnés via les magazines Loulou, Châtelaine et L’Actualité. Ce qui portera la visibilité de la Campagne à 20 046 955 de copies imprimées en circulation.

 

« Nous sommes très fiers de constater que les grands joueurs de l’Industrie travaillent ensemble à la réussite de ce projet d’envergure, tous conscient que l’imprimé demeure le véhicule idéal d’une bonne communication, explique Hélène Pageau, directrice du marketing et évènements à l’ICGQ et instigatrice du projet. Le Collège Ahuntsic, le Comité sectoriel en communications graphiques, Domtar, Imprimerie L’Empreinte, Imprimerie Précigrafik, Imprimerie Pub Cité, Imprimerie Ste-Julie, Pazazz, PDI et Spicers ont rapidement emboité le pas. Leur implication et leur soutien sont indissociables de la réussite de cette campagne. L’imprimé est omniprésent! Nous souhaitons sensibiliser le grand public à son environnement immédiat et à l’importance qu’il joue dans leur quotidien. »

 

TAXI Montréal a encore une fois démontré un grand sens créatif, allant au-delà de nos attentes et toute l’équipe impliquée dans l’élaboration de la campagne s’est dévouée à la réussite de ce mandat et ce, jusque dans les moindres détails.

 

« Rappelons que l’objectif principal de cette Campagne est de promouvoir les carrières de l’imprimé et de redorer l’image de notre Industrie. Le premier volet, en février 2012, a suscité un vif intérêt auprès du grand public résultant entre autres, en une augmentation du taux d’inscriptions aux cours reliés au domaine de l’imprimerie. Les nouvelles technologies et systèmes informatisés, les imprimés intelligents ou organiques tel l’affichage dynamique, font de ce métier, un créneau d’avenir. Nos entreprises doivent pouvoir compter sur une relève en nombre suffisant et ce, rapidement, ajoute André Dion, directeur général de l’ICGQ. »

 

« Outre le volet imprimé de la Campagne, le site carrieresenimprimerie.com nous offre bien sûr, de l’information sur les carrières dans le domaine de l’imprimé, mais également sur notre engagement au niveau du développement durable et aussi une foule de liens vers de l’information pertinente sur notre industrie. Nous pourrons aussi visionner quelques capsules et télécharger le fond d’écran et la pastille représentant la Campagne, ajoute Hélène Pageau. »


Pour suivre la campagne, consultez le site Internet au : www.carrieresenimprimerie.com

 

À propos de l’Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ)

 

L’Institut des communications graphiques du Québec est un centre intégré d’innovation et d’expertise de calibre mondial qui supporte de manière proactive l’industrie des communications graphiques, ses partenaires et leurs employés dans leur évolution technologique et commerciale. Notre équipe est en mesure d’observer, d’écouter, d’analyser et de recommander des solutions aux entreprises: besoin de formation, d’amélioration de la productivité, de nouveaux matériaux ou de consommables, l’ICGQ est un centre de ressources pour l’Industrie. Peu importe le secteur d’activité, nous sommes là pour supporter, solutionner, innover, former et informer le marché des communications graphiques imprimées. L’Institut est également le CCTT (Centre Collégial de Transfert de Technologies) du Collège Ahuntsic.

 

- 30 -

 

Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d'entrevue:

Hélène Pageau, 
Directrice du marketing et événements, 
Institut des communications graphiques du Québec

hpageau@icgq.qc.ca

 

 

______________________________________________________________________________________________

 

 

L’Institut des communications graphiques du Québec lance une grande campagne de sensibilisation


La campagne permettra de sensibiliser le grand public à l’omniprésence de l’imprimé et à encourager la relève à faire carrière dans ce domaine.


Montréal, le 17 février 2012 – Afin de sensibiliser le grand public à l’importance de l’imprimé, l’Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ) lance aujourd’hui une grande offensive publicitaire. Sous le thème Aussi fantaisiste qu’un monde sans imprimerie, le message sera diffusé sur une période de trois semaines dans plus de quarante Hebdos, dans le Journal Métro ainsi que dans le Journal Les Affaires et ce, grâce à la collaboration exceptionnelle de TC. Transcontinental.

 

« On ne peut se le cacher, l’industrie des communications imprimées a mauvaise presse, explique Hélène Pageau, directrice du marketing et évènements à l’ICGQ et instigatrice du projet. Plusieurs croient que l’imprimé va disparaître à court terme, au profit des nouvelles plateformes technologiques. Outre les médias imprimés, tels lesjournaux et magazines, il faut réaliser qu’autour de nous, quotidiennement, nous sommes entourés de produits imprimés. Par exemple, imaginez votre visite au supermarché : vous circulez dans les allées et tentez de reconnaitre votre boite de céréales préférée… mais tous ces emballages… sont blancs! Il y a les emballages, magazines, manuels scolaires et journaux certes, mais également, les comptoirs stratifiés, planchers flottants, tapisseries, tissus, menus, billets de loterie, billets de banque. L’imprimé est omniprésent! Nous souhaitons sensibiliser le grand public à son environnement immédiat et à l’impact qu’aurait la disparition de notre Industrie dans leur quotidien. »

 

« La relève en Techniques de l’impression est en constant déclin. Il y aura plus de 2 000 postes de pressiers à combler au cours des cinq prochaines années. De plus, les nouvelles technologies et systèmes informatisés, les imprimés intelligents ou organiques tel l’affichage dynamique, font de ce métier,  un créneau d’avenir. Il est temps de réagir afin que nos entreprises puissent compter sur une relève en nombre suffisant et ce, rapidement, ajoute André Dion, directeur général de l’ICGQ. »


Tel que mentionné par François Olivier, président et chef de la direction de TC. Transcontinental, « L’imprimé, combiné à d’autres plateformes, demeure la locomotive des communications marketing. Même aujourd’hui, c’est le canal le plus efficace pour générer du trafic dans Internet, et les nouveaux médias donnent de meilleurs résultats quand ils sont associés à l’imprimé. Nous avons besoin de relève compétente et polyvalente pour contribuer à la réussite de nos clients. C’est dans ce contexte qu’il est important pour nous d’appuyer la campagne. »


De grands joueurs de l’Industrie ont rapidement accepté de supporter cette mission, conscient que l’imprimé demeure le véhicule idéal d’une bonne communication. Au cours des derniers mois, nous avons reçu l’appui de TC. Transcontinental et de TAXI Montréal afin de mener à bien cette campagne. Le Collège Ahuntsic, Imprimerie L’Empreinte, Imprimerie Ste-Julie et le Comité sectoriel en communications graphiques ont rapidement emboité le pas. Leur implication et leur soutien sont indissociables de la réussite de cette campagne.

 

TAXI Montréal a encore une fois démontré un grand sens créatif, allant au-delà de nos attentes. Toute l’équipe impliquée dans l’élaboration de la campagne s’est dévouée à la réussite de ce mandat, et ce, jusque dans les moindres détails.

 

Notre Industrie est en transformation et en diversification mais certes non, en disparition. Pour suivre la campagne, consultez le  site Internet au : www.carrieresenimprimerie.com

 

À propos de l’Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ)


L’Institut des communications graphiques du Québec est un centre intégré d’innovation et d’expertise de calibre mondial qui supporte de manière proactive l’industrie des communications graphiques, ses partenaires et leurs employés dans leur évolution technologique et commerciale. Notre équipe est en mesure d’observer, d’écouter, d’analyser et de recommander des solutions aux entreprises: besoin de formation, d’amélioration de la productivité, de nouveaux matériaux ou de consommables, l’ICGQ est un centre de ressources pour l’Industrie. Peu importe le secteur d’activité, nous sommes là pour supporter, solutionner, innover, former et informer le marché des communications graphiques imprimées. L’Institut est également le CCTT (Centre Collégial de Transfert de Technologies) du Collège Ahuntsic.

 

CREDITS


Client: Hélène Pageau, André Dion (Institut des communications graphiques du Québec)


Agence: TAXI


Directeur de création: Alexandre Gadoua


Directeur Artistique: Martin Baron


Rédactrice: Karine Bouchard


Service Conseil: Jessica Wong, Rachel McGibbon


Stratège: Andréa Fortin


Producteurs: Sophie Carrières, Jacques Latreille


Retoucheur: Maurice Gervais


Infographe: Patrick Saunders, Laurent Trudel


Photographe: Christian Tremblay


Programmation web: Feliciano Dorcal (Collège Ahuntsic)


- 30 -


Pour de plus amples renseignements :
 
Hélène Pageau, 
Directrice du marketing et événements, 
Institut des communications graphiques du Québec

hpageau@icgq.qc.ca

 

 

______________________________________________________________________________________________

 

 

 


Montréal, le 20 septembre 2012 – L’Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ) est fier d’annoncer le démarrage d’un projet de recherche appliquée majeur, intitulé  « Impressions 2020 », consacré au développement d’imprimés novateurs à haute valeur ajoutée s’inscrivant dans une perspective de développement durable via l’application de nanotechnologies et de couches minces.

 

Ce projet, doté d’un budget de près de 3 millions de dollars réparti sur 5 ans, sera réalisé conjointement par les spécialistes de l’ICGQ et des chercheurs du Collège Ahuntsic, en collaboration avec 28 entreprises, un centre de recherche ainsi qu’avec un fonds de capital de risque. La concrétisation de ce projet a été rendue possible grâce à l’obtention d’une subvention de 2,3 millions de dollars du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) dans le cadre du Programme d’innovation dans les collèges et la communauté, ainsi que d’une participation financière de 600 000 $ provenant des entreprises participantes.

 

L’appui du CRSNG permettra de supporter une communauté d’entreprises désireuse de développer des applications imprimées innovantes et s’inscrivant dans une perspective de développement durable. « Grâce à « Impressions 2020 », nous espérons créer une culture d’innovation dans les entreprises participantes et développer avec elles de nouveaux produits imprimés offrant ainsi de nouvelles perspectives au secteur de l’imprimerie, souffrant actuellement d’un ralentissement de son activité  économique », mentionne André Dion, directeur général de l’ICGQ.

 

« Les investissements effectués dans le cadre du Programme d’ICC permettent aux collèges d’avoir accès aux gens, aux ressources et aux outils dont ils ont besoin pour être à l’avant-garde de l’innovation. Au bout du compte, l’objectif est de créer des partenariats durables qui aideront à renforcer notre avantage concurrentiel sur le plan de l’innovation et qui auront une incidence positive sur notre pays et notre industrie », a affirmé Suzanne Fortier, présidente du CRSNG.

 

« Outre le fait que ce projet de recherche permet à nos enseignants chercheurs de mettre au service des entreprises leurs connaissances scientifiques et de travailler sur des sujets concrets,  il permet aussi d’offrir des stages intéressants à nos étudiants.  Cette collaboration démontre l’importance de la collaboration entre le CCTT du Collège Ahuntsic, l’ICGQ, et la communauté du Collège »,  ajoute Luc Demers, directeur général du Collège Ahuntsic.

 

Les entreprises participant au projet Impressions 2020 :

 

Partenaires majeurs :
Banque du Canada, Cascades Canada Inc., CelluForce, Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), Fonds de solidarité (FTQ), FPInnovations, TC Transcontinental Inc.

 

Partenaires intermédiaires:
Dominion Blueline Inc., Étiquettes Profecta Inc., Imprimerie L'Empreinte inc., Imprimerie Pazazz Inc., Imprimerie Solisco Inc., Imprimerie Ste-Julie, J.B. Deschamps Inc., Marquis Imprimeur Inc., PDI Inc.

 

Partenaires :
Au point – Reprotech, Étiquettes Multi-Flex, Excelsior Solutions d'échantillons technologiques Inc., Imprimerie PréciGrafik Inc., Les Emballages Carrousel, Les Emballages Crown, Les Encres Ultra Inc., Les étiquettes Pazazz Inc., Les logiciels Polkadots Inc., Litho Service Canada Inc., Plastic Knowledge Inc., PubCité, Unigraph International Inc.

 

Profil de l’Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ)
L’Institut des communications graphiques du Québec est un centre intégré d’innovation et d’expertise de calibre mondial qui supporte de manière proactive l’industrie des communications graphiques, ses partenaires et leurs employés dans leur évolution technologique et commerciale. L’Institut est également le CCTT (Centre Collégial de Transfert de Technologies) du Collège Ahuntsic.

 

Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d’entrevue :
André Dion, Directeur général, Institut des communications graphiques du Québec (ICGQ)
dion@icgq.qc.ca
514-389-5061 poste 240
 
Profil du Collège Ahuntsic
Depuis plus de 45 ans, le Collège Ahuntsic – le grand cégep de Montréal – est reconnu pour ses programmes de pointe, la qualité de son enseignement, ses équipements modernes et le dynamisme de sa vie étudiante. La riche carte de programmes du Collège Ahuntsic comprend trois programmes préuniversitaires et 23 programmes techniques. Le Collège accueille des étudiants de toutes les régions du Québec et d’ailleurs. Plus de 7 500 d’entre eux poursuivent des études à temps plein et quelque 2 000 autres étudient à temps partiel. Les étudiants qui choisissent le Collège Ahuntsic sont assurés d’y recevoir une formation d’excellence, reconnue par les entreprises québécoises, canadiennes et internationales.

 

Pour de plus amples renseignements ou pour des demandes d’entrevue :


Luc Demers, Directeur général, Collège Ahuntsic    
514-389-5921 poste 2110

 

 

Cliquer ici pour télécharger le communiqué de presse en format PDF

 

En Primeur